Comment la technologie wearable influence-t-elle le suivi de la santé ?

-

Depuis quelques années, on constate un engouement croissant pour les objets de santé connectée, plus communément appelés « wearables ». Alors que la technologie semble s’intégrer de plus en plus dans notre quotidien, comment ces appareils influencent-ils le suivi de notre santé ? Dans cet article, nous allons explorer les différentes manières dont les wearables ont évolué et leur influence sur la médecine actuelle.



Les différents types d’objets de santé connectée



Il existe aujourd’hui une multitude de formes et fonctionnalités d’objets connectés destinés à améliorer ou suivre notre état de santé. Voici quelques exemples :




  • Montres et bracelets connectés : Ces accessoires permettent de monitorer des activités physiques – courir, nager, faire du vélo – mais aussi des données biométriques comme le rythme cardiaque, la qualité du sommeil et même le niveau de stress.

  • Capteurs d’activité et de sommeil : Même s’ils sont moins intéressants d’un point de vue esthétique, ces capteurs se fixent directement sur les vêtements ou la peau et mesurent l’activité physique et/ou la qualité du sommeil.

  • Vêtements intelligents : Ce type d’objet combine mode et technologie en intégrant des capteurs directement dans les fibres textiles, permettant par exemple de suivre la posture, le rythme cardiaque ou encore la température corporelle.

  • Dispositifs médicaux connectés : Ces objets vont plus loin que le simple suivi en fournissant des informations sur un problème de santé spécifique, comme les appareils de mesure de la glycémie pour les personnes atteintes de diabète ou les oxymètres de pouls pour suivre la saturation en oxygène dans le sang.



L’influence des wearables sur la médecine actuelle



Aujourd’hui, les objets connectés permettent de récolter une quantité importante de données relatives à notre corps et notre style de vie. Cet afflux d’informations a un impact considérable sur la manière dont la médecine est pratiquée et sur les services offerts aux patients. Voici quelques domaines où l’utilisation des wearables influence déjà la médecine actuelle :



Suivi personnalisé et prévention des maladies



Grâce à l’analyse des données collectées par les wearables, les professionnels de santé peuvent adapter leurs traitements et leurs conseils en fonction des particularités de chaque individu. En outre, ces objets facilitent également la détection précoce de certaines pathologies grâce à leur capacité à surveiller en temps réel l’évolution de paramètres-clés de l’état de santé de l’utilisateur.



Ainsi, il devient possible de détecter à un stade précoce des anomalies, infections ou dysfonctionnements qui auraient pu passer inaperçus lors d’un bilan de santé classique.



Télémédecine et suivi à distance



Les objets connectés permettent également le développement de la télémédecine, une pratique médicale utilisant les technologies de l’information et de la communication pour établir un diagnostic ou réaliser un suivi à distance. Grâce aux données transmises par les wearables, les médecins peuvent suivre en temps réel l’évolution de leurs patients sans que ceux-ci aient besoin de se déplacer jusqu’à leur cabinet. Cette approche permet ainsi de désengorger les établissements de santé et facilite l’accès à des soins professionnels pour les personnes vivant dans des zones isolées ou dépourvues d’infrastructures médicales adéquates.



Motivation et responsabilisation du patient



L’utilisation de wearables peut aider les patients à mieux comprendre leur état de santé et les encourage à adopter un mode de vie plus sain. En effet, ces appareils permettent aux utilisateurs de prendre conscience des conséquences directes de leurs choix sur leur bien-être et de suivre leurs progrès au fil du temps. Cette meilleure connaissance de leur corps et de ses besoins incite les individus à être plus impliqués dans leur propre parcours santé et à adopter des comportements plus favorables à leur bien-être global.



Limites et défis posés par les wearables



Cependant, malgré tous les bénéfices qu’apportent les objets de santé connectée, il convient de rester prudent et de prendre en compte certaines limites :



Fiabilité des données



Il est important de souligner que les appareils actuels ne sont pas toujours d’une précision irréprochable et leurs mesures peuvent parfois s’avérer imprécises ou erronées. Ainsi, il est essentiel pour le patient et le médecin d’être conscients des limites intrinsèques de ces objets connectés et de ne pas fonder à l’aveugle un diagnostic ou un traitement sur les données qu’ils fournissent.



Protection des données et confidentialité



Les objets connectés génèrent des quantités massives de données relatives à l’état de santé des utilisateurs, ce qui pose de sérieuses questions en termes de protection des données et de respect de la vie privée. Il est crucial de mettre en place des régulations adéquates et des mécanismes de sécurité pour préserver la confidentialité de ces données sensibles et éviter leur utilisation malveillante ou discriminatoire (par exemple dans le cadre d’un recrutement).



Risque d’autodiagnostic et d’anxiété



Enfin, l’accès rapide à des informations relatives à notre état de santé peut également favoriser une tendance à l’autodiagnostic et à l’inquiétude excessive face à des variations mineures de nos paramètres biologiques. Il importe donc de rappeler à tous les utilisateurs de wearables l’importance de consulter un professionnel de la santé avant de se faire sa propre opinion sur leur état de santé et de suivre aveuglément les recommandations ou prescriptions prodiguées par ces appareils.



Ainsi, loin d’être une simple mode passagère, les wearables semblent être en passe de transformer durablement la manière dont nous abordons notre santé et notre rapport à la médecine. Toutefois, il convient de garder un œil critique sur ces objets connectés et de faire preuve de prudence face aux données qu’ils génèrent.

spot_img
Articles connexes