Comment utiliser Docker sur Windows, Linux et Mac ?

-

Docker est devenu incontournable dans l’univers des développeurs et administrateurs système. Cette solution permet de créer et gérer des systèmes virtuels isolés, appelés conteneurs, facilitant la gestion et le déploiement d’applications. Cet article vous explique comment utiliser Docker sur Windows, Linux et Mac.

Prérequis pour l’utilisation de Docker



Avant de commencer à utiliser Docker, il est nécessaire de vérifier que votre système répond aux exigences minimales pour le fonctionnement de cette technologie.



  • Votre système d’exploitation doit être compatible avec Docker : Windows 10 Pro ou Enterprise, Linux (Ubuntu, CentOS, Fedora…), macOS

  • Un minimum de 4 Go de mémoire vive est recommandé pour une utilisation optimale de Docker

  • Pour les utilisateurs Windows et Mac, il faut activer la virtualisation dans les paramètres du BIOS/UEFI de votre ordinateur.



Téléchargement et installation de Docker



Vous pouvez télécharger l’installeur de Docker correspondant à votre système d’exploitation sur le site officiel de Docker : https://www.docker.com/get-started.



  • Sur Windows : téléchargez et exécutez l’installeur Docker Desktop pour Windows

  • Sur Mac : téléchargez et installez Docker Desktop pour Mac à partir du site de Docker

  • Sur Linux : la procédure d’installation varie en fonction de la distribution utilisée. Consultez la documentation officielle de Docker pour connaître les instructions spécifiques à votre distribution.



Mise en route avec Docker



Une fois Docker installé sur votre machine, il est temps d’apprendre quelques commandes de base pour manipuler les conteneurs.

Commandes de base



  • docker version : affiche des informations sur la version de Docker installée

  • docker run hello-world : lance le conteneur « hello-world », un conteneur de test conçu pour vérifier que Docker fonctionne correctement

  • docker images : liste toutes les images de conteneurs disponibles sur votre machine

  • docker ps : liste tous les conteneurs actifs sur votre système

  • docker ps -a : liste tous les conteneurs présents sur votre machine, qu’ils soient actifs ou non

  • docker start [CONTAINER_ID] : démarre un conteneur à partir de son identifiant

  • docker stop [CONTAINER_ID] : arrête un conteneur en cours d’exécution



Gestion des conteneurs et images Docker



Voici quelques commandes utiles pour gérer vos conteneurs et images Docker :



  • docker pull [IMAGE_NAME] : télécharge une image de conteneur depuis le registre Docker Hub

  • docker create [IMAGE_NAME] : crée un nouveau conteneur à partir d’une image

  • docker export [CONTAINER_ID] > [FILENAME].tar : exporte un conteneur au format tar pour le sauvegarder ou le partager avec d’autres utilisateurs

  • docker import [FILENAME].tar : importe un conteneur précédemment exporté au format tar

  • docker rm [CONTAINER_ID] : supprime un conteneur de votre système

  • docker rmi [IMAGE_NAME] : supprime une image de conteneur de votre machine



Utiliser Docker sur macOS grâce à macOS Containers



Comme mentionné précédemment, Docker a été conçu principalement pour les systèmes d’exploitation basés sur GNU/Linux ou FreeBSD. Cependant, macOS Containers est un projet qui permet d’utiliser Docker sur macOS en installant le système d’exploitation d’Apple dans un conteneur Docker. Pour en savoir plus sur ce projet et comment l’utiliser, consultez le dépôt GitHub de macOS Containers.



En résumé, Docker est une solution puissante pour créer et gérer des conteneurs sur différentes plateformes. En suivant ces conseils, vous devriez être capable d’utiliser Docker sur Windows, Linux et Mac sans difficulté.
spot_img
Articles connexes